Chronicles of a dying world

27 avril 2006

...

" ... C'est quOi ce bOrdel avec l'amOur là ?!
Comment ça se fait qu'On devient dingue à ce pOint ?
T'imagines le temps qu'On passe à se prendre la tête là dessus ?

Quand t'es seul, tu te plains : est ce que je vais trOuver quelqu'un ?
Quand t'as quelqu'un : est ce que c'est la bOnne ?
Est ce que je l'aime vraiment ?
Et est ce qu'elle m'aime autant que mOi je l'aime ?

Est ce qu'On peut aimer plusieurs persOnnes dans sa vie ?
PourquOi On se sépare ?

Est ce qu'On peut réparer les chOses quand On sent que ca se barre en cOuilles ?

Toutes ces questiOns à la cOn qu'On se pOse tOut l'temps là !

Pourtant On peut pas dire qu'On y cOnnait rien. On est préparé quand même.
On lit des histOires d'amOur, On lit des cOntes, On lit des rOmans d'amOur,
On vOit des films d'amOur, l'amOur l'amOur l'amOur, L'AMOUR !"

[quoté directement d'un blog rencontré au fil de mes voayges nocturnes de liens en liens... merci pour la mise en page : / ]

Posté par Ertai à 00:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]


08 avril 2006

iS It yOu ?

( Ecrit il y a un moment déjà, mais finalisé tout récemment... plus vraiment en rapport à maintenant, bien des choses ont changé, et en bien, mais quand même, il y a encore beaucoup à faire, texte pas si dépassé que ca en fin de compte... Et puis, chanson terminée, donc un peu obligé de le poster :) )

a_beautiful_moment_by_jeanfrancois

I'm a hole of loneliness
A pale ghost lost in the darkness
Cause there's no one by my side...

I'm so fed up with myself
Dreamin' of this fuckin' love I wait
For a thing that doesn't arrive...

I'm jealous of my friends
Their happiness I can't access...
Always looking for her...
Stupid dream I run after...

My burning head is full of thougths
And my frozen heart empty of love
I don't know who you are...

I can't suffer this one more time
I'm all alone against my life
I want to know you before I die...

What could I do to stop the pain ?
I just can't convince myself
To be a nice and patient guy...
I need you to survive...

Is it you ? Is it true ?
Are you finally the one ?
I can only hope that this time,
I recognized the right signs...

Is it you ?

Is it you that I waited for all this time ?
Is it you that I dreamed of every night ?
Is it you who'll show me the way to the sky ?
Is it you, the light in the fog tonight ?

[...]

Posté par Ertai à 15:34 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

13 février 2006

13/02/06, 5am

Pourquoi ? Pourquoi tout ça ? Pourquoi moi ? Pourquoi je vis ça ? Pourquoi suis-je assis là, à contempler le désastre qui me compose et m’entoure ? Pourquoi je lui en veux d’être mêlée à tout ça ? Pourquoi je l’ai embarquée avec moi ? Pourquoi je lui en veux à lui de risquer de se foutre en l’air pour des conneries ? Pourquoi je revois toujours ces mêmes images ?

Et eux qui sont seuls depuis déjà un moment, pourquoi je les envie tellement ? Pourquoi ça se passe différemment d’eux ? Pourquoi ça se passe toujours autrement que ce qu’il faudrait ? Pourquoi je suis nul à ce point ? Pourquoi je suis là à écrire cette merde ? A tenter d’extérioriser du vide ?

Il est 5h… « Paris s’éveille »… et moi je sombre…

Et je m’imagine encore que c’était pour moi… encore une fois, que cette fois enfin ça arriverait…

Pourquoi tout d’un coup je pense à elle ? Pourquoi je pense qu’elle pense à moi ?! Pourquoi ça n’est pas arrivé alors ?

Parce que je me suis encore planté… Parce que ça n’arrivera pas…Parce que je suis trop démoli… Trop rien, trop vide, trop perdu, trop insignifiant, trop con…Parce que je suis moi… Ce moi que je confierai bien à un autre… Ce moi qui m’insupporte de plus en plus, qui chaque fois me donne un peu plus la nausée… Ce moi de figuration, qui fait chier tout le monde avec ses histoires à la con, ses salades et ses actes irresponsables… Ce moi dont je ne veux plus, mis dont je n'aurais pas le courage de me séparer... L'acte est lâche, mis je n'aurais même pas la force d'accéder à la facilité... Comble de faiblesse...
Inutile, comme ce que je fais, pense, écris, vis, toujours dans l'attente de ce rêve qui ne vient pas... Et une énième fois, tout va recommencer, le cycle se succédant à lui même, très probablement jusqu'à l'usure... Douce folie que d'y croire encoren ne serait-ce qu'un instant, même suivi de mois de néant et de chaos... Après tout, j'en paierai seul les conséquences...

Voilà tout ce que je suis, loin du boulet marrant que je parvenais à placer comme masque il a quelques temps… Mais des choses ont changé, tout est bouleversé et s’accélère… Le masque tombe et s’ouvre sur une entité incomplète, inexorablement seule…

Jamais rien ne sera plus comme avant…

Posté par Ertai à 22:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 février 2006

-={Alone on my way}=-

alone_again_naturally_lg1

I walk alone like every time,
Emerging from another defeat
One more time all I dreamed about
Was just not true and disappeared

I’ve walked alone for a too long time
I’d like to find the right finally
Make no mistakes about this one
Just be in love and stop to bleed

And here you come perhaps you will rescue me
Maybe it’s just a dream, but it’s so beautiful
I just wanna drown myself into it...


I’ve walked alone all this black and white life
I feel like glass I’m gonna break
I need your presence by my side
Unless I will fall as a shit

And here you come I know you will rescue me
If it’s not just a dream, but you’re so beautiful
I just wanna drown myself into your eyes...


One more dream in my crazy mind
One more ghost I ran behind
But you stay in my mind...

Posté par Ertai à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2006

Remember...

.o°[ Parce que ca fait deux ans... ]°o.

remember

I wanted to say to you
How many I loved you
But I didn’t have any time
You left me so goodbye...


I wanted to say to you
That every night I dreamed of you
You were in my body,
Haunting my spirit

But you’re not with me...

I’m alone with my dreams

No you’re not with me,

I’m alone without me...

I remember the time
When you left me in the street
It was about pm five
Just when the school finished

I know that I was a bad lover
I was just paralysed by the fear
To lose you heart
And after you didn’t stay

But you’re not with me...
I’m alone with my dreams
No you’re not with me,
I'm alone, without me...

Posté par Ertai à 18:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


25 décembre 2005

...o-=-o...Joyeux Noël..o.-=-o...

apnea_rousse

Et je cours, je cherche...
Qui es-tu ?
Qui es-tu ?...

Dans quelle contrée inconnue ?
Dans quel endroit m'attendras tu ?
Tout ce temps à te chercher...
Tu dois déjà t'être lassée;
Oui je sais, je suis en retard...
Je n'ai pas vu l'heure il est tard...

A l'instant choisi, dis, est-ce qu'on y sera ?
Ma vie et la tienne au même endroit ?
Ton âme et la mienne enlacés là...
Immobiles... Ecouter le silence...

Rien... Tout... Juste nous, nous, nous...

Posté par Ertai à 03:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 novembre 2005

...No love anymore...

angel_dead

D'abord l'odieuse pensée surgit
Dans l'âme sombre et sale qu'elle envahit
Brûle ardemment de l'encéphale à l'aine
Fait ressurgir les pulsions souterraines

Hors de contrôle la tache s’accomplit
Furieuse et frénétique autel de sauvagerie
(tu) libères sur son corps la colère frustrée
Et en dedans le pus de vie d’avance avortée

Quand tout finit aperçois l’horreur
La tache indélébile de l’erreur
Son corps à tes pieds étendu pour toujours
Secoué en un dernier spasme par ultime assaut d’amour

Qu’importe tu t’envoles
Animale mélasse humaine
Tu baignes dans le sang, le sperme,
Qui en un curieux mélange convolent
Plus rien à prendre, autant à donner
Juste une enveloppe vide, rassasiée
Hurle dans la nuit jusqu’à ta gorge eclater….

Posté par Ertai à 00:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 octobre 2005

...

[ Je L'aIme, MaIS qUi ?

jE t'AiMe, EsT-Ce tOi ?

PaS tOi, Tu(e] mOi...

QuI ? mOi, ToI, mOi, ToI ]

Posté par Ertai à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

...

(On pourra me dire ce qu'on voudra à propos de quoi que ce soit sur cet article, ok le film est assez ancien, est passé hier à france 2, est pas vraiment dans le ton du blog, et nia nia nia et nia nia nia ... RAF :) )

                                 amelie11

Hier soir, 23h et qques mintutes, fin du film. Je monte écrire faute de pouvoir rester sur le PC. Deuxième fois que je le vois, première que je le regarde. Vite, tout noter avant que ca ne disparaisse...                  

Amélie d'abord. Outre l'interprétation d'Audrey, le personneage. Cette fille qui immanquablement me la rappelle... "elle"..."elle" qui... J'en sais mêmepas grand chose, toujourrs entouré de plein d'idées qui peut être ne viennent que de moi, même si... Non, forcément. "elle" et puis d'autres aussi, ces différentes images de celle que j'ai cru trouver maintes fois et reperdu tout autant, plus ou moins vite, plus ou moins mal...

Et cette histoire, cet instant où je me suis dit que peut être... peut être... probablement, sûrement, certainement, puisqu'à force de temps, de... Et puis cette infinie mais réjouissante, revigorante, salvatrice tristesse... Oui, c'est sûr, mais QuI ? Où ? qUaNd ? CoMmEnT ? pOuRqUoI ? PoUrQuOi ?

Posté par Ertai à 12:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Voilà quelqus textes qui sont pas de moi, j'en rajouterai au fur et à mesure. Je vous laisse juger mais mwa j'adore...

______________

S'aimer

Juste ton souffle dans mon cou
Comme un matin d'automne ...
Embrasse-moi, embrasse-moi je te dis !
Approche ou je te viole,
Viens là ou je te vole !
Nos yeux qui font l'amour,
Comme nos mains se serrent toujours
Donne-moi ton corps,
Ecoute avec moi la guitare pleurer
Et le ciel se déchainer !
Je t'ai dis lève les yeux sur les nuages !
Maintenant continue,
D'etre toi et de m'aimanter,
Je te veux et tu le sais ...
C'est un duel, tu veux gagner ?
Alors offre-moi ta langue,
Je te dirais le monde et son sang,
On pourrait aller vers la rivière
Et puis se taire, juste l'osmose.
Avance, ne me fais pas attendre,
C'st le désir qui monte ...
Fais vivre mes reves !
Tu sais si bien obtenir mon ame,
Me capturer toute entière !
Tes formes qui se dessinent
Sous mes doigts amoureux,
Ne me regarde pas ! Oh non je t'aime !!!
Tu as ma vie entre tes mains,
Mes lendemains sur ton visages,
On peut si bien jouer, on peut si bien s'aimer
On peut si bien saigner, on peut si bien s'aimer ...
S'aimer ou jouer
S'aimer ou saigner
Saigner pour s'aimer
Jouer pour s'aimer
S'aimer ... s'aimer ...

_____________________

montre-moi le soir,
tiens ma main dans le noir.
ça pourrait être aussi beau
qu'une ballade au bord de l'eau,
ça pourrait être aussi court
que le mot toujours.
partage avec moi l'été,
mais tu peux garder tes secrets.
ne te force pas à leur mentir
garde juste pour moi ce sourire
fais-moi gouter ta glace,
sur le canapé fais-moi une place.
ça pourrait être aussi sage
que le lourd nuage,
ça pourrait être aussi long
que le chant des pinsons.
oui j'essuirais tes larmes,
celles qui font ton charme.
laisse-moi te serrer fort
laisse-moi avoir tord.
si tu trembles d'effroi
je t'offrirais ma voix.
quand sur le pont j'aurais peur,
me guideras-tu avec douceur ?
de ton parfum je me saoulerais
d'amour pour toi je brûlerais.
voir ton visage éclater de douleur
voir ton visage éclater de splendeur.
dans la souffrance on se taira
dans le silence on se regardera.
respire à mon oreille,
comme mes angoisses que tu balayes.
partout je t'aimerais,
dans un manège, dans un pré.
ça pourrait être aussi drôle
qu'un jeu de rôle,
ça pourrait être aussi léger
que ton souffle que je connais
.

_____________________________________________________

marquée à jamais, constate

regarde la, regarde la pleurer !
regarde la elle ne fait plus que ça !
connard t'es qui pour lui avoir volé tout ça ?
elle était libre, maintenant la haine infecte ses fibres.
tu l'as emprisonné dans la haine, dans la rengaine,
tu l'as enchainé à l'effroi éternel !
tu t'en tapes toi, t'en a tiré d'autres coups comme ça après elle,
t'en a donné d'autres coups pour dire "t'es belle".
elle a mal, elle chiale, elle est sale
ça t'es égal, tu râles. pff tu mériterais une balle !
tu l'as démolie, détruite, meurtrie
c'est impardonnable c'que t'as commis,
t'as comme omis qu'en elle y'avait d'la vie
aujourd'hui plongée dans des larmes sans cris
elle cherche en vain l'oubli,
de ses yeux jaillissent tout un torrent de mépris
tu lui as tout pris !
depuis qu'tes mains d'enculé l'ont touché
elle a beau s'doucher,
la honte, la souffrance veulent pas la lâcher
"lache-moi pitié", sa voix tu l'entends plus
"suce-moi salope", ça la hante elle en peut plus
se battre elle veut plus
sourire elle sait plus
elle t'entend encore, et cette douleur qui la dévore,
comme tes yeux dévoraient son corps
comme tes mains l'aimaient trop fort.
comment veux-tu qu'elle construise un aprés
aprés c'que tu lui as fait !

_________________________________________________________________________________________

j'ai si mal au coeur
que mourir serait pas plus mal
rejoindre les profondeurs
pour fuir ce monde sale

et je saute à cloche-pieds
histoire de plus penser
pour menvoler
il suffit de rêver

attends un peu
ne te précipite pas
comprends d'abord le jeu
et offre moi tes bras

l'air est lourd et malsain
et moi dans ma tour je geins
tes oreilles sont sourdes
putain, la vie me boude

tant besoin d'amour
et de ciels nuageux
pourtant je cours
sur le chemin rocailleux

quand la cerise est rouge
le sang est rouge
mais quand le ciel est bleu
mon âme est noire

la fumée joue avec mes yeux
mais je veux ta peau
merde explique-moi le monde
moi j'ai créé le mien

si tu viens on se roulera par terre
et jusqu'à perdre haleine
on se confiera des secrets
et des rêves pleins de vie

la-bas ça sent bon le calme
ça déborde de sérénité
ici ça pue la mort
c'est remplis de bonhommes qui ont tort

____________________________________________________________________________________________

dans les coulisses

ma vie est comme un livre, où se livre un esprit égaré,
condamné à supporter, même les yeux fermés,
et Dieu m'vient pas en aide, je cède au désespoir,
je peux plus croire
a un avenir comme on voit dans les films,
le film de ma vie est tout noir,
aucune couleur ne se fait voir,
plus une lueur d'espoir, terreur du miroir.
je souffre lentement, j'approche du gouffre sûrement.
je cherche à me protéger, mais je me sens piégée,
je suis figée, impossible de bouger.
la mèche de la douleur pourrait s'enflammer,
mon être consumé, et les pleurs auraient gagné.
m'accuser de lacheté mais s'amuser à me tenter...
tendue par ce mal-être permanent,
devenue mal en réalisant,
j'ai réalisé que cette réalité
faisait de nous des animaux robotisés,
faisait de moi un être brisé.
les mots sont manquants pour exprimer ma peine,
je manque de zen, je dois supprimer ma haine,
ou me supprimer de cette scène.
la flamme de la libération s'agite, la lame m'irite.
je mérite que cette destruction, détruite de l'intérieur,
et réduite à l'incompréhension de ces acteurs,
apocalypse dans mon coeur, envie d'une éclipse forever ...

Posté par Ertai à 12:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 septembre 2005

Oh mY LoVe, pLeAsE DoN't cRy...

cry

I'm sick when you're sad
so sad when your tears
are slowly flowing on your face
like your blood from your wounded hands
Don't hurt yourself
I can't accept to see you in pain
leave your knife, stop to bleed
i'm here for you cos' you need some help here

I would like to be some wind
to make a shield around you with myself
to protect your heart, your body and your mind
of all the aches by which they're aggressed

How could I repair the fouls
of all these men who don't see you as you are ?
How could I heal this hurted heart
broken and abused by those wild guys ?

Only you can answer my questions
only you can decide to stop the pain
indicate me how to change your world
and how to get you out of your hell...

( Un peu beaucoup hors du contexte maintenant, et même si l'intéressée n'a pas du y prêter trop attention, il est fait, autant le mettre en ligne non ? Je ferai pas ca avec tout quand même hein... )

Posté par Ertai à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2005

[...]

ugly

Je me suis encore perdu

Dans les méandres de ma survie

Mon âme a nouveau torturée

A la renaissance de cet amour comme oublié

Immédiatement se consume

Et me noie dans un nuage d’épines

Emergeant de l’eau boueuse de mes pensées

Se lève une pâle lueur fragile

Qui s’enflamme et s’illumine

Tandis que tout vient s’y brûler.

Le bûcher de mes sentiments

Envers toi dévoués

Me lacère en mes flancs

De l’intérieur de cette enveloppe charnelle

Trop primitive de mâle désincarné

Puis hurle une voix démentielle

Qui ne me permet que de t’aimer

Décide de ta sentence envers moi

Je te laisse me juger avec tes lois

Je serai là

Attendant mon heure

Qui peut être jamais ne viendra

Avant ma dernière heure

Promets moi juste de ne jamais plus

Te laisser martyriser par un amant tyrannique qui aura su t’appâter

Pars avec lui si bon te semble

Si tu y trouves le bonheur alors je ne compte pas

Mais si tu souffres comme moi maintenant

Sache que je ne t’oublie pas

Dans ma tête repasse ces qques instants

La chaleur diffuse de ce doux moment

Qui s’éloigne à chaque seconde qui s’écoule

Pendant que mes espoirs et mes joies s’écroulent

Résisteras tu à ces jours

Aussi loin de ma dépouille décharnée

Même si mon âme hantée par ton amour

N’a de cesse d’être à tes côtés…

Posté par Ertai à 00:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juin 2005

Lost...

blind_winter_by_sindromz

What's happening in your head ?
How is functionning your brain ?
Where's the love you promise me ?
I'm always waiting for something to see...

A fail into the walls you built around your world
To protect yourself of all the men whowant you for
themselves

I am lost, in your love. Here
Like a ghost, I'm still waiting
Don't think to much
Solution is easy
I love you, so come with me
And together we'll be...
I let you to imagine...

Don't listen to the boys
Who are looking at your body avidly
Look at my eyes
And see the tears which are flowing...

Or one more time, I will try to forget you
The only issue is suicide, but it'll be better for you...

I am lost, in your love. Here
Like a ghost, I'm still waiting
Don't think to much
Solution is easy
I love you, so come with me
And together we'll be...
I let you to imagine...

Posté par Ertai à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2005

Les voies du saigneur sont impénétrabes...

I know you gonna kill me today
But I'm not unhappy to leave this world
I told you the truthBut seeing in me the beast
You choose Jesus as your savior...

The string is now around my neck
The spectators are taking place

Blinded by your foe for your god of love
Who proclamed the peace everywhere he went
But he told you to kill a man in this world
Cause he tried to realease your captive minds

The silence is now the King
( only your faces...) Are screaming in my head

Kill ! Kill ! Cause that's God who said that !
Everywhere must fly in the wind the flag of the Christ
Pray ! Pray ! to go to the paradise
While this time a priest is taking care of your child...

While my bleeding lips are turning blue
I look at your eyes, which are all so sadic
Mothers support their children to spit on my face
Everybody's here to see me dying !

I think, while I am leaving my body
Laws of God are so strange sometimes...

Kill ! Kill ! Cause that's God who said that !
Everywhere must fly in the wind the flag of the Christ
Pray ! Pray ! to go to the paradise
While this time a priest is taking care of your child...

.

Posté par Ertai à 23:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 avril 2005

Sarah

Mais quel est donc  ce mal qui me ronge ?

Cette chose au fond de moi tapie dans l’ombre

Serpent qui diffuse son venin dans mes veines

Goutte à goutte, lentement, jusqu’à ce qu’il ne m’achève

Pourquoi cette sensation si paradoxale ?

Tant de chaleur au fond de moi mais ma peau et glaciale

La douleur s’installe en moi je la sens qui me guette

Et mon amour pour toi devient un mal être

J’enrage de ne pouvoir te serrer dans mes bras

Mais dans ceux d’un autre tu es bien déjà

Et moi je pleure et je crève, enfermé dans ma tour

Et coulent et brûlent sur mes joues les larmes de mon amour…

Mon ciel s’assombrit et l’orage menace

Puis de la douleur la haine prend la place

Le desespoir et la folie s’installent dans ma tete

Derrière tous les miroirs je crois te voir apparaître

Je n’ose plus dormir car même si mes yeux sont en flamme

Si je ferme les paupières aussitôt je te vois

Je ne suis qu’une plaie béante d’où le sang coule à flots

Je me consume complètement, mon cœur est en lambeaux

Je ne peux vraiment plus continuer ainsi

C’est pourquoi en ce jour je viens t’offrir ma vie

Fais en ce que tu veux mais quoi qu’il advienne
Le poison continuera de couler dans mes veines…

Posté par Ertai à 18:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 mars 2005

Tbroken_miho_small

...The unnamed...

Elle vit dans un monde

Qui n'est pas le sien

Le temps passe et elle s'enfonce

Dans cette vie sans lendemain

Elle qui voudrait juste profiter

Du court laps de temps à exister

Mais comment faire quand on est

Qu'un numéro juste bon à payer ?

Et elle cherche une issue,

Mais tout est condamné

Remonter à la surface

Pour respirer ou bien crever

Et elle tente de s'en sortir,

Mais comment y arriver

La lutte est trop injuste

Elle ne peut qu'abandonner

Alors elle tente de survivre

Au milieu de ce monde hostile

Mais le contrôle lui échappe

Elle ne dort plus tranquille

Toutes les nuits ce rêve

Vient la hanter

Elle est seule et elle crève

Au milieu d'un monde à gerber

Et elle cherche une issue,

Mais tout est condamné

Remonter à la surface

Pour respirer ou bien crever

Et elle tente de s'en sortir,

Mais comment y arriver

La lutte est trop injuste

Elle ne peut qu'abandonner

Un jour peut être

Décideras tu d'en finir

Mais si la Faucheuse n'est pas encore là

C'est que tu dois vivre

Viens avec moi ma belle

Reste à mes côtés

J'ai besoin de ma Reine

Pour être le Roi des damnés…

Et elle cherche une issue,

Mais tout est condamné

Remonter à la surface

Pour respirer ou bien crever

Et elle tente de s'en sortir,

Mais comment y arriver

La lutte est trop injuste

Elle ne peut qu'abandonner

Posté par Ertai à 19:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 février 2005

entity_of_pain

Entity of pain

My life hasn't got sense

This world is not mine
It's made by the men
Who take us our minds

My heart is destroyed
By all the pain on earth
The tears of all humans
Who're dying by our pollution

I can hear many cries
Of children in misery
They call me to help them
But I'm directed by money

I can see the death
The destruction in these countries
And I would like react
And annihilate this society

I'm an entity of pain
I'm an entity of pain

Could perhaps someone explain
To me how remove the ache
O
f our heads
I'm an entity of pain
I'm an entity of pain
Could perhaps someone explain
To me how remove the ache
Of our heads...

Posté par Ertai à 23:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

...GeRmAnY...

attendorn_wappen

I wanted to find the words
Them who describe my world
Pain, death and loneliness
Since I saw you, my goddess

My music didn’t seems to touch you
But it said that I love you
Perhaps my words will be better

To reach you in your heart

I’m alone, there’s a hole in me
I’ve always looked for someone like you
And if I look happy
It’s just to hide I’m dying of you

But you’re not for me
I know this from the start
I’ve just to disappear
Where there’s no pain at all

Come with me
Please, don’t leave me alone
I want to be happy
Just one time in this world

You’re going to leave this place
Like my soul’s going to leave my body
To go directly to Hell
Where I will be able to go crazy

I’ll always take with me
The picture of the German girl
Who had not noticed me
But for who I wrote these words...

Posté par Ertai à 11:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 février 2005

Wake up

Putain franchement qu'est ce que je fous là

A me laisser crever comme un rat

Aller p'tite merde fais ci fais ça

Y'a qu'comme ça qu'tu réussiras

Et quand j'vois tous ces cathos gagas

Aveuglés par leur misérable petite foi

Qui répandent la bonté de Dieu

Alors que des gens crèvent juste devant leurs yeux

Réveillez vous pauvres mortels

Avait dit Léo de Vinci

Mais franchement on est dans la merde

Pendant que vous priez Marie

Et tous les autres c'est pareil

Ils vous entubent toute votre vie

D'la même façon que l'Amérique

Décidera de toutes vos envies

Aller bordel réveillez vous

Ouvrez les yeux sur c'monde pourri

Au lieu d'vous planquer dans les sous

Et le prières à j'sais pas qui…

Let's go wake up
Go out in the streets
Together we will defeat
This blind society

Let's go wake up
The revolution's beginning
Today we are going
to fight to get free

Il serait p'tetre temps de bouger

Au lieu de jouer à l'autruche

Arrêter de se planquer

Comme une ouvrière dans cette ruche

Chacun peut faire de grandes choses il suffit juste d'être motivé

On 'na pas le temps de faire de pause

Sinon on va tous y passer

Crois en toi pas en les autres

Ce monde est trop égoïste

Rassemblons nous soyons apôtres

De la doctrine de l'altruisme

On court tous à notre perte

Bourrés de dettes surpollués

Par les vapeurs délétères

Du pognon divinisé

Décrochez vous de la télé

Sortez de vos églises et mosquées

Et tous ensemble mes frères restez

Des esprits non intoxiqués...

Let's go wake up
Go out in the streets
Together we will defeat
This blind society

Let's go wake up
The revolution's beginning
Today we are going
to fight to get free

Posté par Ertai à 21:58 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

Here I am just a sadman,
You're an angel from the skies
And I see you every time
But for you I am so bad

Your heart is a mystery
For me the man on the Earth
I'd like o have a place on it
But it's closed and I'm despairing...

You haunt my dreams
It's a nightmare, I can't sleep
What have I doing
To fall in love for this beauty

I am dying
Leaving my mind going crazy
I love you it destroys me...

I shut me in my loneliness
My love puts me into the darkness
N
ow I can see anything
But my heat hopes about great things ...

You haunt my dreams
It's a nightmare, I can't sleep
What have I doing
To fall in love for this beauty

I am dying
Leaving my mind going crazy
I love you it destroys me...

Posté par Ertai à 21:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]